CULTURE

Bénin : Ouverture des classes culturelles dès la rentrée 2020-2021

Les acteurs culturels des catégories du théâtre, de la danse et de l’art plastique se sont réunis autour du ministre du tourisme, de la culture et des arts et celui des enseignements secondaires, techniques et de la formation professionnelle pour la cérémonie du lancement de l’atelier d’élaboration du programme de formation des classes culturelles. Ladite cérémonie s’est tenue le lundi 08 juin 2020 dans la salle de conférence du ministère du tourisme, de la culture et des arts, en présence du coordonateur du projet, des inspecteurs pédagogiques et des représentants des centres privés de formation aux métiers d’art.

Les classes culturelles ouvriront leurs portes à partir de la rentrée scolaire 2020-2021. Le gouvernement y travaille et c’est à effet que le ministre du tourisme, de la culture et des arts, Jean-Michel Abimbola, a procédé au lancement de l’atelier d’élaboration du programme de formation.

Lequel atelier entre dans le cadre de l’exécution du projet de promotion des talents et du renforcement des capacités dans le secteur de la culture. Selon le ministre, il s’agit d’un atelier dont l’objectif est d’élaborer à partir des syllabi, des programmes de formation scolaire dans les domaines du théâtre, des arts plastiques, de la musique et de la danse.

A cet effet, 18 jours, les inspecteurs pédagogiques et représentants des centres privés de formation aux métiers d’art vont confronter leurs connaissances et expériences, afin de s’accorder sur la méthodologie et de dégager à partir du travail des experts, les programmes qui seront mis en œuvre dès l’année scolaire 2020-2021. S’agissant des syllabi, le ministère du tourisme, de la culture et des arts a déjà mené des démarches vers l’Institut national des métiers d’art, d’archéologie et de la culture (INMAAC) aux fins de concevoir des curricula et des syllabi pour l’enseignement secondaire. « Tout en n’ayant aucun doute sur la qualité du travail que vous abattrez, je voudrais vous engager à bien prendre la mesure de l’importance de la tâche qui vous incombe pour donner un nouveau souffle à l’enseignement dans notre pays et surtout pour permettre aux jeunes talents de se faire valoir », a souligné le ministre Jean-Michel Abimbola.

Pour le ministre des enseignements secondaires, techniques et de la formation professionnelle, Mahougnon Kakpo, il s’agit d’un atelier qui est d’une importance capitale et qui donc, nécessite la concentration des participants. C’est pour cela qu’il leur a recommandé de travailler de sorte qu’à la fin de l’atelier, ils puissent donner la dénomination du mot culture dans chacune de leurs langues maternelles. A l’en croire, cet exercice va leur permettre de se rendre compte de l’appropriation de la culture, afin de s’identifier à travers elle. Aussi, faut-il ajouter que le projet de promotion des talents et des renforcements des capacités dans le secteur de la culture est une initiative du gouvernement, inscrite dans son programme d’actions. Il vise l’insertion des activités culturelles dans les programmes d’enseignement scolaire du second degré et participe à la détection et à l’éclosion des jeunes talents artistiques. Toute chose qui assurera une vitalité au secteur et qui améliorera in fine la qualité globale de l’offre culturelle et touristique de notre pays.

Abéline M. ADANLE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *